AN TE LIU

Né à Toronto, Can., 1967

La pratique de An Te Liu aborde l’esthétique et l’héritage du design et de l’architecture moderniste par une approche post-moderne. En céramique, en béton ou même en bronze, ses sculptures sont pour la plupart moulées à partir de morceaux de mousse de polystyrène, une habile référence à notre époque contemporaine habitée d’objets jetables et obsolescents. Si cette transformation des déchets domestiques en objets purement formels peut sembler être un détournement moqueur de l’idéologie moderniste, elle traduit plutôt pour l’artiste l’essence de l’univers matériel contemporain.

Les oeuvres de An Te Liu ont été exposées localement et internationalement dans plusieurs institutions, dont l’Ursula Blickle Stiftung (2005), le Witte de With Center for Contemporary Art (2006), la Biennale internationale d’architecture de Venise (2008), le Louisiana Museum of Modern Art (2009), la EVA Ireland (2009), et le San Francisco Museum of Modern Art (2011). L’artiste a également réalisé une résidence au Künstlerhaus Bethanien à Berlin, lequel a par la suite publié la monographie An Te Liu : Matter (2009). Plus récemment, le Gardiner Museum a fait paraître le catalogue An Te Liu : MONO NO MA (2013), en lien avec son exposition solo.

Liu a également exposé à Arsenal art contemporain Montréal, dans le cadre de l’exposition Anthologie (2017), et à Arsenal Contemporary NY, pour l’exposition Sticky Fingers (2017).

An Te Liu est représenté par la Galerie Division.

Site web

Oeuvres

White Dwarf2012, Various Materials

Tropos (for Mina Loy), IV/III/I2015, Cast hydrostone with patina