Analia Saban

Analia Saban a obtenu un baccalauréat (arts visuels) de l’Université Loyola de La Nouvelle-Orléans et une maîtrise (nouveaux genres) de l’Université de Californie à Los Angeles. Analia Saban décortique et reconfigure les éléments fondamentaux de la création artistique. Son travail explore les frontières entre la peinture et la sculpture et expérimente de façon scientifique, presque archéologique, les matériaux eux-mêmes. Saban utilise un processus très rigoureux qui l’amène à expérimenter des techniques innovantes : les peintures deviennent des formes sculpturales et les sculptures se transforment en surfaces planes.

Pour l’artiste, les formes et structures sont autosuffisantes, ce qui explique le fait que ses œuvres sont souvent très petites et arborent des couleurs ternes. C’est le cas, notamment, de l’œuvre Decant (From Floor #1) (2011) qui représente une transition dans un procédé de décantation entre le sol et la toile. L’œuvre semble figée, alors que le sol de ciment liquéfié se verse tranquillement sur la toile. Passant du bidimensionnel au tridimensionnel, Decant (From Floor #1) fait référence au corps, aux qualités tactiles des surfaces et aux caractéristiques physiques des objets.

Analia Saban travaille également avec l’esthétisme de la banalité. Son œuvre, Chair Cushion with Piping and Zipper (2013) présente l’esthétisme d’un objet aussi banal qu’un coussin de chaise, mais aussi son caractère aliénant. L’œuvre nous force à reconsidérer le statut d’œuvre d’art ainsi que notre relation avec les objets les plus quotidiens.

Artiste représentée par Tanya Bonakdar Gallery, Sprüth Magers, Praz-Delavallade et Josh Lilley Gallery.

Oeuvres

Cyclist in-see-through bike shorts, 2014, Gesso and acrylic on panel