Jean-Michel Othoniel est un artiste plasticien ayant fait ses études à l’École nationale supérieure d’arts Paris-Cergy. Il est principalement connu pour ses resplendissantes sculptures en verre qui explorent les thèmes de la fragilité, de la transformation et de l’éphémère. À travers de nombreuses expositions individuelles, dont l’exposition rétrospective My way présentée notamment au Brooklyn Museum à New York (2012), au Leeum, Samsung Museum of Art à Séoul (2011) et au Centre Georges-Pompidou à Paris (2011), l’artiste aborde la métamorphose avec l’aide de matériaux aux propriétés réversibles, créant ainsi des œuvres multiformes imprégnées de poésie et d’érotisme.

Othoniel fut particulièrement bouleversé par la perte de plusieurs de ses proches atteints du sida. De ces évènements découleront diverses œuvres faisant allusion à la perte et au désespoir. Exploitant les surfaces à la fois parfaites et irrégulières de ses installations, l’artiste crée des scènes fantaisistes étranges, qui transportent le spectateur dans un imaginaire d’une imperfection esthétique. La plupart des œuvres font référence à des bijoux et fonctionnent comme des colliers hors-normes; parfois accrochés dans les jardins publics ou encore tordus dans des contorsions improbables dans les galeries.

Artiste représenté par la Galerie Perrotin et 836m.

Site Web de l’artiste

Oeuvres

My Bed, 2003, Murano glass, steel, aluminum, braid, fabric and felt