RASHID JOHNSON

Rashid Johnson est né en 1977 à Chicago, et a étudié au Columbia College Chicago et à la Art Institute of Chicago. Johnson est souvent associé au mouvement du Post-Black art, un terme définissant les artistes ne désirant pas être étiquetés comme artistes « noirs ». Le travail de Johnson est au centre du mouvement Post-Black et a attiré l’attention de la critique autant d’un côté politique que social. Ses œuvres ont entre autres été exposées au Musée d’art contemporain de Chicago, à la Art Institute of Chicago, et au Art Center Walker.

Les compositions de médiums mixtes de Johnson intègrent un large éventail de matériaux et d’objets de la vie de tous les jours comme de la cire, du bois, de l’acier, du laiton, du beurre de karité, des carreaux de céramique, des livres, des disques, des cassettes VHS, des plantes vivantes, et des radios. Voulant référer à la dimension chamaniste de l’art afro-américain, les œuvres plus récentes de Johnson donnent un caractère dévot à ces objets. Il travaille ses matériaux afin d’explorer la construction de l’identité, tant de façon conceptuelle que visuelle. Plusieurs des médiums qu’il emploie renvoient à son enfance à Chicago durant les années 70 et 80, partageant une expérience personnelle et une perception culturelle plus élargie. Les œuvres de l’artiste amorcent un dialogue entre l’histoire de l’art contemporain et moderne, particulièrement au niveau de l’abstraction et de l’appropriation, et ouvrent la voie à un regard afro-futuriste. Ce mouvement artistique combine l’histoire, la science-fiction, le réalisme magique, et les théories non occidentales sur l’origine de l’univers.

Artiste représenté par la Richard Gray Gallery, Hauser & Wirth et Kordansky Gallery.

Oeuvres

Heaven and Hell2012, Mirror, paint, wax, book, vinyl, sea shell, cardboard