All Posts By

Delphine Larose

ART & POUVOIR — Lire la collection à travers l’engagement citoyen

[NOUVEL ACCROCHAGE] ART & POUVOIR — Lire la collection à travers l’engagement citoyen

FAIG AHMED, DANIEL ARSHAM, NICOLAS BAIER, ADAM BASANTA, CYNTHIA DAIGNAULT, JOHN DE ANDREA, ALEKSANDRA DOMANOVIĆ, PIERRE DORION, OMER FAST, RODNEY GRAHAM, ANISH KAPOOR, OLIVER LARIC, DALE LEWIS, LIGHT SOCIETY, UGO RONDINONE, MARC SÉGUIN, SKAWENNATI, AMALIA ULMAN, ERIC YAHNKER, XU ZHEN.

octobre – décembre 2018

MONTRÉAL : Cet automne, Arsenal art contemporain Montréal questionne le pouvoir à travers son nouvel accrochage. La sélection d’œuvres, parfois très récentes, présente un monde décadent dont les limites – violences quotidiennes, actes terroristes, conflits armés, migrations, etc. – sont de plus en plus visibles. Les pratiques d’artistes, très souvent critiques face à l’actualité, permettent d’examiner les relations de pouvoirs, de décortiquer les rapports humains et de promouvoir de nouvelles perspectives sur ce qui nous entoure. Cet accrochage se veut une invitation à explorer ces perspectives et à expérimenter certaines postures vis-à-vis des questionnements et des sujets qui forment le monde actuel.

Au total, deux grandes salles ainsi que trois espaces multimédias sont consacrés à l’exposition d’œuvres puissantes par leurs concepts, leurs messages et leurs caractéristiques formelles. C’est en explorant les aspects historique, politique, sociologique et culturel de notre société que les artistes soulèvent des enjeux qui suscitent une réflexion à la fois collective et personnelle chez le visiteur. Cette sélection d’oeuvres d’artistes locaux, nationaux et internationaux encourage ainsi la prise de conscience et nous rappelle les nombreuses influences et formes d’autorité qui dirigent notre regard.

Oeuvre : Amalia Ulman, Privilege 3/3/2016, 2016 (Courtoisie de l’artiste et de la galerie Arcadia Missa) 

Suivez Arsenal Contemporary art contemporain sur Facebook et Instagram 

Automne 2018 : Mardis Culturels TD x Danse Danse

Automne 2018 : Mardis Culturels TD x Danse Danse

Montréal, le 19 septembre 2018

 

MONTRÉAL : Arsenal art contemporain, en collaboration avec Danse Danse et le Groupe Banque TD, annonce le retour des Mardis Culturels TD pour l’automne 2018, avec un Focus : Danse & recherche-création. Composée de trois résidences chacune accompagnée d’un Mardi Culturel TD, cette saison spéciale vise à offrir un regard privilégié sur le processus de création en danse.

Depuis 2015, Arsenal art contemporain vous fait découvrir les talents d’ici en s’associant à différents organismes artistiques et culturels. Cet automne, nous sommes ravis de réitérer notre partenariat avec Danse Danse pour vous offrir une expérience éclectique et éloquente de l’art chorégraphique. Le programme sera ponctué des résidences artistiques de Tentacle Tribe, La Otra Orilla + créateur-ice surprise dans le cadre de OFF-CINARS et de Kim-Sanh Châu, qui investiront tour à tour nos espaces pour y poursuivre et y présenter leurs explorations. Le corps, en quête perpétuelle de compréhension spatiale, se définirait-il par son dynamisme ou par son contour statique? Le rapport d’un corps – d’un être – à son environnement doit être inlassablement remis en question, et c’est ce que feront les artistes de Danse Danse cet automne dans les espaces d’Arsenal art contemporain.

Fondé en 1998, Danse Danse participe au développement et au rayonnement de la danse contemporaine des créateurs d’ici et d’ailleurs. En cette 21e saison, le diffuseur fait de nos mémoires collectives la trame narrative de ses performances et porte un regard progressiste sur les enjeux politiques et identitaires qui forgent notre humanité et nos quêtes de sens. En favorisant les synergies entre les disciplines, la création proposée par Danse Danse conjugue les arts visuels, le théâtre et la musique à la physicalité afin de présenter des créations uniques et diversifiées. En s’imprégnant du lieu unique qu’est Arsenal art contemporain Montréal, les danseurs créeront en nos espaces un échange transdisciplinaire avec le public.

PROGRAMMATION

SEPTEMBRE – OCTOBRE
TENTACLE TRIBE
Vous pourrez assister à l’exploration originale de Tentacle Tribe, un duo montréalais créant des oeuvres de hip-hop conceptuel, du 24 septembre au 5 octobre durant nos heures d’ouverture. L’événement Mardi Culturel TD Tentacle Tribe aura lieu le 2 octobre.

NOVEMBRE
LA OTRA ORILLA + VAN GRIMDE CORPS SECRETS
Dans le cadre de OFF-CINARS, La Otra Orilla + Van Grimde Corps Secrets investiront nos espaces entre le 13 et le 17 novembre, avec une présentation le mardi 13 novembre en soirée et la possibilité d’assister à l’évolution des créations durant les heures d’ouvertures d’Arsenal art contemporain.

DÉCEMBRE
KIM SANH CHÂU
Enfin, du 5 au 18 décembre, ce sera au tour de la chorégraphe Kim-Sanh Châu d’occuper les lieux. Cette dernière vous proposera une présentation de ses recherches en cours lors du Mardi Culturel TD du 11 décembre.

En formule 6 à 9, les Mardis Culturels TD seront accessibles au coût de 10 $, incluant une consommation gratuite. Détails à venir.

Arsenal art contemporain Montréal remercie ses partenaires le Groupe Banque TD et Danse Danse.

Empreinte du temps : Patrick Coutu au Magasin Général

EMPREINTE DU TEMPS : PATRICK COUTU AU MAGASIN GÉNÉRAL


de Anna Kovler

À l’embouchure du fleuve Saint-Laurent, près de la petite communauté de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine en Gaspésie, Patrick Coutu travaille sur une série d’empreintes moulées à même les montagnes. La tâche est loin d’être facile, tandis qu’il doit garder l’équilibre sur les falaises abruptes entourant une cascade pour faire adhérer le matériau de moulage – pulpe de papier – à la roche.

Son choix de matériau évoque le passé industriel de la région, autrefois actrice d’un réseau florissant, qui comprenaient d’innombrables usines de pâtes et papiers, d’usines textiles et de fonderies métallurgiques – dont des fonderies d’aluminium – implantées le long du Saint-Laurent. Si la Great Eastern Paper Company a disparu depuis longtemps, les montagnes appalachiennes existent encore, installations pérennes évoluant au rythme lent de la nature et contraire aux cycles constants de l’industrie.

Coutu moule ces parois rocheuses où les failles, lignes naturelles qui semblent couler comme autant de veines à travers les formations de l’imposant relief montagneux, témoignent à la fois des décalages soudains et de l’érosion perpétuelle qui modifient la surface de la terre. Tels une cicatrice qui marque incontestablement une période de changement, les points de fracture révèlent la structure intérieure de la roche. La série de moulages connecte alors les montagnes aux arbres qui les entourent, et rapproche ainsi les changements géologiques des changements industriels.

En effet, les changements dans les formations terrestres reflètent les changements au sein des villes et des industries, mais selon une toute autre échelle temporelle. Entre 1866, date d’implantation de la première usine de pâte de bois du Québec, et l’année 2000 qui marque le déclin de l’industrie du papier, seules 134 années se sont écoulées. Or, les Appalaches se sont formées il y a près de 480 millions d’années.

Le bâtiment dans lequel la série de moulages de Coutu sont exposées appelle à un autre changement paysager. Son projet prend naissance au Magasin Général, studio de création proposant un programme international de résidence et un espace d’exposition situé au coeur d’un immeuble du XIXe siècle, dont il tire précisément son nom.

Avec la disparition de l’usine à papier et la fin de l’époque d’essor industriel, de nouveaux types d’économies ont vu le jour. Ainsi, le commerce obsolète qu’était devenu le magasin général s’est vu transformé en lieu de résidence internationale. Préserver le nom d’origine du bâtiment, revient un peu à chercher des lignes des failles dans la montagne ; nous sommes portés à connaître l’histoire d’une ville et d’un territoire, à arborer fièrement nos cicatrices.

La nouvelle série de Patrick Coutu et l’exposition Natura Loci ont été réalisés dans le cadre de la résidence au Magasin Général, studio international en création multidisciplinaire, à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, Québec. L’exposition est ouverte aux visiteurs jusqu’au 12 août 2018.

Les prochaines expositions de Coutu prendront place à la galerie Choi & Lager à Cologne (Allemagne) en décembre 2019 et au Musée d’art de Joliette à l’automne 2019.

Patrick Coutu, Flux III, Fosse, 2018. Émail et acrylique sur papier.

Patrick Coutu, Flux I, Grand Sault, 2018. Émail et acrylique sur papier.

Patrick Coutu adhère de la pulpe de papier sur la montagne – Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine en Gaspésie, 2018.

Patrick Coutu adhère de la pulpe de papier sur la montagne – Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine en Gaspésie, 2018.

Magasin Général – Studio international en création multidisciplinaire à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, Québec.

Image d’archive d’une salle de machines du Canada Paper Pulp Company en 1894.